Lyonel Feininger, Marine au grand voilier, 1940


Lyonel FEININGER (1871-1956) — MARINE AU GRAND VOILIER, 1940 Lyonel Feininger a été un peintre majeur de l’art de la première moitié du XXème siècle. Expressionniste d’abord, cubiste de la première heure et l’un des plus originaux, il trouve son style entre tradition pour les thèmes qu’il représente et modernité dans leur traitement qui allie romantisme et constructivisme.
Né en 1872 à New York, décédé en 1956 dans la même ville, Lyonel Feininger est un Américain d’origine allemande. Peintre, musicien et compositeur, il a passé le principal de sa vie en Europe, à Paris avant 1914 et surtout en Allemagne. Il a été lié avec la Sécession berlinoise et la galerie Der Sturm, recruté par Walter Gropius pour être professeur à la prestigieuse école du Bauhaus, en même temps que Klee, Kandinsky, Moholy-Nagy et Schlemmer. Il a peint principalement des vues d’architecture, des petits villages et des grandes cathédrales dans la ville, des ports, des voiliers, la mer, le ciel, les étoiles et l’horizon, dans un style qui conjugue décomposition et simplification de la forme, accentuation des structures, expression du rythme. Allée de 1915, Gelmeroda IV de 1915, Zirchow V de 1916 comptent parmi ses plus grands tableaux entre cubisme et expressionnisme. Nuages sur la mer I de 1923, hommage rendu à Caspar-David Friedrich, dit bien ses origines et son ambition.
Grand graveur dans la tradition de la gravure sur bois allemande (il est l’auteur de l’illustration du manifeste du Bauhaus en 1919), photographe exceptionnel, il a été aussi un dessinateur infatigable et parfaitement accompli. Ce dessin à la plume et à l’encre de Chine aquarellé en est un magnifique exemple. Daté de 1940, il a été exécuté aux Etats-Unis après que Lyonel Feininger, déclaré « artiste dégénéré » par le régime nazi, avait quitté l’Allemagne définitivement en 1937 pour rentrer dans son pays. Le sujet est ici parfaitement caractéristique de son art : un voilier avec ses trois mâts dans une rade, accompagné d’un petit bateau à voile, tandis que des spectateurs sur le quai au premier plan regardent les navires évoluer. Les formes sont stylisées, rendues uniquement au trait, sans aucune courbe et tout en aplat. L’espace est strictement à deux dimensions où les plans traduisent aussi bien le quai, la rive opposée, la coque du bateau, ses voiles, l’eau, l’horizon, le ciel.
L’ensemble, rehaussé au lavis d’aquarelle de couleur bleue, finement nuancé, évoque la lumière du Nord. Le trait épuré détermine les plans et donne sa structure à la composition. Il se poursuit toujours au-delà de la limite de la forme engendrant des recoupements, des croisements qui lient entre eux les différents éléments du motif. Celui-ci est disposé dans un cadre irrégulier, réservant des marges inégales sur lesquelles prennent place en bas à gauche la signature et la date de l’œuvre « Feininger 1940 ».
Le sujet de ce dessin, son rendu au trait et à l’aquarelle, sa délicatesse d’exécution, font de cette œuvre sur papier une pièce remarquable de Lyonel Feininger.

Cette œuvre sera vendue aux enchères le 27 mars prochain dans notre vente d’art moderne.


No Comments, Comment or Ping

Reply to “Lyonel Feininger, Marine au grand voilier, 1940”