“Multimo”, 1969 par Pierre Paulin


Voici un ensemble exceptionnel de mobilier de Pierre Paulin (1927-2009) présent dans le catalogue de la vente “Intérieurs du XXès.” du 15 mars prochain, l’un des plus créateurs français dans le domaine du design des années 60. Il s’agit d’un canapé à deux places et d’une paire de fauteuils, dont les accoudoirs n’ont d’ailleurs pas les mêmes dimensions, qui ont été fabriqué en 1969, par la firme de mobilier néerlandaise Artifort. Ces trois pièces sont très caractéristiques de Pierre Paulin avec leurs formes pleines et tout en courbes, leur garniture, une mousse de polyester, et leur housse de jersey élastique de couleur vive unie moulante.

Pierre Paulin, Multimo, 1969. Edité par Artifort.

Pierre Paulin, Multimo, 1969. Edité par Artifort.

Ici les différentes parties du siège restent séparées, l’assise, le dossier et les accoudoirs, donnant leurs particularités à cet ensemble à l’allure rebondie dans une production commencée au début des années 60 dans cette veine. Pierre Paulin a d’abord été un designer très marqué par le fonctionnalisme à ses débuts dans les années 50, travaillant notamment pour la firme Thonet. Il est à ce moment dans la lignée de Charles Eames et ses créations sont fondées sur la légèreté des matériaux, la finesse du dessin et l’économie des formes.

Pierre Paulin, Bureau CM14, 1959. édité par Thonet

Pierre Paulin, Bureau CM14, 1959. édité par Thonet

Sans doute marqué par l’esthétique de la Womb Chair d’Eero Saarinen, créée en 1946 et éditée par Knoll, l’un des plus célèbres meubles américains, Pierre Paulin évolue vers les formes organiques, suivant en cela Saarinen lui-même qui dessine son fameux mobilier à piétement central au milieu des années 50 ( fauteuil, chaise et table Tulipe) de couleur banche avec les coussins de couleur, aux courbes tendues et à la silhouette totalement épurée.

Eero Saarinen, Womb Chair, 1948. Edité par Knoll

Eero Saarinen, Womb Chair, 1948. Edité par Knoll

Pierre Paulin adopte pour ses propres créations les formes pleines, fluides, continues, les lignes courbes, en même temps qu’il s’approprie les nouveaux matériaux apparus, dont le polyester et le jersey, qui lui permettent d’assurer leur continuité à ces mouvements et qui vont être produites par Artifort. La Chaise 577 de 1966 est un meuble bas, composé d’un seul élément tout en courbes et en obliques qui présente dans un mouvement continu et avec un profil en zigzag le dossier, l’assise et le pied avant. L’art de Pierre Paulin très novateur, parfois dérangeant, a été tout de suite reconnu et est devenu célèbre grâce aux commandes du musée du Louvre qui commençait sa rénovation, du Palais de l’Elysée sous Georges Pompidou pour les appartements privés du Président de la République, puis sous François Mitterrand et faites par l’intermédiaire du Mobilier national. Pierre Paulin a fait preuve d’une grande inventivité dans ce domaine depuis ses débuts dans les années 60 jusqu’à sa disparition récente après qu’une rétrospective de son œuvre avait été organisée par le Mobilier national en 2009 : il n’a eu de cesse d’expérimenter de nouvelles solutions et de multiplier les trouvailles dont cet ensemble, intitulé Multimo, est un des plus beaux exemples.


One Comment, Comment or Ping

  1. Merci pour ce sympathique commentaire

    mars 8th, 2010

Reply to ““Multimo”, 1969 par Pierre Paulin”