Affiche de Carl Bernhard Graf


Architektur in Finnland, 1957

Architektur in Finnland, 1957

Dans la vente du 26 novembre consacrée au Design, c’est-à-dire aux arts appliqués de la seconde moitié du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui, figurent pour la première fois des affiches. L’affiche est cette œuvre composée d’une image et d’inscriptions destinées à illustrer une manifestation, à présenter des activités commerciales ou de loisir ou encore un produit manufacturé, conçue pour être placardée sur un mur dans l’espace public, qui est apparue en temps que création artistique à la fin du 19e siècle. Elle a tout de suite été le domaine des meilleurs artistes, Henri de Toulouse Lautrec en France, les Beggarstaff au Royaume-Uni. L’art de l’affiche s’est ensuite développé rapidement partout en Europe autour de 1900, à Glasgow, à Vienne, à Berlin et Munich, à Paris, pour être dominé dans les années 1930 par la figure de Cassandre. Dans ce vaste mouvement, les artistes constructivistes russes, le Bauhaus, les Néerlandais ont joué dans les années 1920 un rôle primordial pour contribuer à définir la nature des principes de l’affiche et lui assurer son rang au sein des différentes formes d’expression qui constituent les arts plastiques.

Dans cette histoire qui couvre le 20e siècle et se confond à lui tant l’affiche a été à la fois le reflet et l’expression de l’époque de sa création, et sur tous les plans, politique, économique, social et culturel, la Suisse s’est trouvée très vite aux premières places par la qualité de ses créateurs, la plupart de grands artistes, animés de la même mentalité et partageant les mêmes convictions, l’engagement de ses commanditaires et un accompagnement déterminant dans la société, le format des affiches ayant été normalisé et des emplacements prévus pour les recevoir installés dans toutes les villes et les campagnes. Le principal foyer de création se trouvait à Zurich, la majeure partie de ses acteurs étant issus de la prestigieuse Kunstgewerbeschule (école des arts et métiers) de la ville. C’est le cas de Carl Bernhard Graf (1926-1968), dont 3 affiches sont présentées ici : Architektur in Finnland de 1957 pour le Kunstgewerbemuseum de Zurich, Esthétique industrielle en France pour la même institution et Architecture en France pour le Helmhaus de Zurich, conçues en 1962 pour des expositions qui se suivront en 1963.

L’affiche Architektur in Finnland, remarquable par sa sobriété et sa stylisation, correspondant aux normes DIN et mesurant 128 x 90 cm, est très caractéristique de l’art de l’affiche suisse alors à son sommet. Elle a été réalisée à la demande du Kunstgewerbemuseum de Zurich, le musée attenant à la Kunstgewerbeschule, pour une exposition portant sur l’architecture finlandaise contemporaine. Il faut ici prendre en compte tous ces éléments : le commanditaire, la date- 1957-, le sujet de l’exposition, l’auteur de l’affiche, l’œuvre réalisée, et les comparer avec la situation en France par exemple pour mesurer quelle est à ce moment la position exceptionnelle de la Suisse.

L’œuvre de Carl Bernhard Graf se distingue par la stylisation extrême de tous ses composants: simplification du motif, choix du noir et blanc, usage de la typographie. Le sujet de l’exposition, l’architecture, est représenté par un aplat noir se découpant sur un fond blanc qui évoque la silhouette d’un bâtiment typique d’Alvar Aalto, reconnaissable à la découpe du toit. La composition répartit les noirs au centre, les blancs à l’extérieur, en haut, à droite, en bas, les trois filets blancs horizontaux dans le noir étant dessinés en réserve. Les inscriptions sont simplifiées à l’extrême, réparties entre le titre de la manifestation composées (certainement en Akzidenz Grotesk étroit) en bas de casse, avec le corps en bleu disposé dans un bandeau et les informations pratiques contenues dans un cartouche composées en Helvetica avec les capitales, appuyées à gauche et alignées sur la ligne verticale du début du titre. Une merveille de conception, de mise en œuvre, d’équilibre et de simplicité pour cette création se trouvant dans la collection d’affiches du Museum of Modern Art à New York.

Consulter le catalogue de la vente >



Affiche de Savignac


Lot 374, Une histoire d’Homme, Vente le 9 juin 2009

Finest American Blend Cigarettes Old Glory, 1937

Old Glory, 1937

Voici quelque chose d’inattendu – et de très réussi - dans le style des affiches des années 30. Un projet de Cassandre ou de Carlu ? Non, de Raymond Savignac, l’auteur des célébres affiches Monsavon et de la pointe Bic qui  décoraient les murs de la France dans les années 50 et 60.
Savignac a travaillé pour Cassandre à ses débuts. Il en est resté longtemps marqué.
Ce projet – il s’agit d’une gouache dans un magnifique état -  qui n’a pas été réalisé, date de 1937, époque où Savignac, grâce à son agent américain, essayait d’avoir des commandes aux Etats-Unis. Il concerne une marque de cigarettes « Old Glory » et montre deux éléments : une tête d’homme coiffée d’un chapeau claque vue en silhouette et un paquet de cigarettes, qui sont partiellement superposés. A l’endroit de la superposition, la tête s’éclaire faisant apparaître la cigarette à la bouche. L’effet obtenu met bien en rapport le produit et le sourire de la personne qui le consomme. Le fond de l’image avec des bandes horizontales alternées et un semis d’étoiles qui se retrouvent dans les lettres de la marque « Old Glory » évoque le drapeau américain. Une belle réussite plastique de Savignac dans le style de Cassandre.

Consulter le Catalogue >>